Ma maman avait cueilli des mûres dans les ronces des bords de Loire et en avait congelées quelques unes, que j’ai utilisées pour faire un cheese-cake un week-end où je suis venue leur rendre visite. J’avais prévu le coup puisque j’avais emmené ma petite bouteille d’arôme violette, impatiente d’essayer la combinaison mûres-violette, très “promenade dans les bois”, non ?

Ce cheese-cake est plus crémeux que celui au matcha et au jasmin (il y a cette fois plus de petits suisses que de Kiri) et l’association mûres-violettes fonctionne vraiment bien. Dommage que ce ne soit plus la saison des mûres mais peut-être y en a-t-il chez M. Picard ?

cheesecake_mures_violette

Pour un moule rond de 24 cm
5 petits suisses
8 kiri
3 œufs
125g de sucre
150g de sucre
12 Roudor (ou palets bretons, sablés…)
50g de beurre
2 c à thé d’arôme violette
Préparation
Chemiser votre moule de papier sulfurisé.
Faire fondre le beurre au micro-ondes. Réduire les Roudor en miettes dans un bol, ajouter le beurre fondu et tasser ce mélange au fond du moule. Réserver au réfrigérateur.
Préchauffer le four à 180°C.
Dans un saladier, assouplir les Kiri à la fourchette. Ajouter les petits suisses et mélanger au fouet. Ajouter les œufs un par un et mélanger bien entre chaque. Verser le sucre et l’arôme violette. Mélanger de nouveau et verser 1/3 du mélange sur le fond de Roudor.
Répartir 150g de mûres et les recouvrir des 2/3 du mélange restant.
Faire cuire 1h environ : il faut que les bords du cheese-cake soient cuits, mais le centre un peu tremblotant. Laisser encore 1/2h dans votre four éteint, laisser refroidir et placer au réfrigérateur quelques heures avant de servir.

Vous pouvez servir le cheese-cake avec un coulis de mûres :
Faire cuire 50g de mûres avec 3 càs de sucre et 1 càs de jus de citron. Laisser refroidir, mixer au mixeur plongeant et passer le tout au chinois. Réserver à température ambiante jusqu’au moment de servir.